PsyPsychisme  Neurobiologie

Une protection du neurone

Patrick Juignet Psychisme, 2011.

L'acide kynurénique a une action neuropropectrice. On a montré qu'il compense les désordres mnésiques comportementaux et moteurs chez les souris alzheimer (d. Zwilling et coll,  2011) et qu'il a une action positive dans la maladie de Hugtington. (Campesan et coll 2011)

Paul Muchoski et coll, du Gladstone Insitute à San Francisco, en inhibant l'enzyme qui catabolise l'acide kynurénique, ont provoqué un accroissement de sa concentration plasmatique, ce qui permet une augmentation de concentration dans le cerveau.  On aurait par ce biais un possible traitement pour plusieurs pathologies neurodénégératives.

L'intérêt de ce traitement est qu'il peut se faire de manière périphérique (par voie orale par exemple) ce qui est aisé et réduit la toxicité. On attend maintenant des essais cliniques.


Haut de page          Retour portail neurobiologie